Vive les Vacances !

Être en vacances, c’est prendre du temps pour soi, sa famille, ses amis, dans un cadre libéré des contraintes et des exigences du quotidien. Rien de tel que quelques jours de vacances pour déconnecter, « faire un break », pour s’évader…

C’est s’accorder un temps de bonheur programmé pour :

  • Découvrir,
  • S'amuser,
  • Rencontrer,
  • Apprendre,
  • Mais aussi se reposer ou profiter de « ne rien faire ».

L’hébergement

Le choix du type d’hébergement est souvent déterminant pour la réussite d’un séjour de vacances. En effet, il doit correspondre à vos attentes en terme d’équipement et de structure mais également être défini en fonction de certains critères : nombre de participants, proposition d’activités (club enfant, ou ados), formules de vacances.

LES VILLAGES VACANCES

Leur appellation vient du fait qu’ils sont implantés comme un village. Les lieux de résidence des vacanciers (pavillons ou petits immeubles) sont répartis autour des aires sportives ou de jeux et de bâtiments collectifs tels que : l’accueil, les salles de restauration ou d’activités (club-enfants, bibliothèque, salle télé, discothèque, sport…), les bureaux, les locaux techniques (laverie-buanderie…). Il existe aussi des « Maisons familiales de vacances », dont le concept est très proche de celui des villages de vacances, mais avec des logements regroupés au sein d’un bâtiment unique. Les villages de vacances proposent des séjours en pension complète, demi-pension ou en gestion libre

Les plus
• Animations par des équipes de professionnels (accueil, restauration, animation, entretien) qui ont tous pour mission de faciliter le séjour et de proposer de nombreux services qui sont intégrés dans les tarifs.
• Proposition d’activités ludique, sportives, de détente et/ou culturelles

LES TERRAINS DE CAMPING

Il y a environ 11 000 terrains de camping répartis sur l’ensemble du territoire français. Leurs aménagements et leurs capacités sont extrêmement variables allant du camping à la ferme, à la résidence de l’hôtellerie de plein air 5 étoiles. En plus de la traditionnelle tente, les dernières évolutions du marché de l’hôtellerie de plein air ont fait se développer la location de mobile-home ou de chalets.On y retrouve :

• location d’un emplacement nu pour installer son propre matériel, tente ou caravane ;
• location d’une habitation légère en toile type « Ben¬gali » avec chambres et mobiliers mais sans sanitaire
• location de mobile-home ou Chalet (avec salle de bain et WC intégrés) les tarifs variant en fonction de la taille et des aménagements intérieurs. Si de nombreux campings possèdent une cafétéria ou un restaurant peu d’entre eux proposent des formules pen¬sion complète ou demi-pension.

Les campings proposent le plus souvent des formules en gestion libre. Des supérettes, services de plats cuisinés ou de restauration peuvent néanmoins être disponibles sur place.

Les plus
• Implantation de terrains de camping partout en France qui permet de répondre aux attentes spécifiques de chaque famille en termes d’aménagement, de spécificité, d’activités et de tarifs.
• Sensation d’indépendance, chaque emplacement offrant un espace vert autour de l’habitation.

LES AUBERGES DE JEUNESSE

Les auberges de jeunesse et les centres internationaux de séjour sont des centres de vacances économiques, le plus souvent implantés à proximité de villes grandes ou moyennes et touristiques. Elles sont classées de 1 à 4 sapins en fonction du niveau de confort (capacité des chambres) et d’équipements (sanitaires, prestations de restauration prévues ou non). Les centres internationaux de séjours accueillent essentiellement des jeunes, et notamment des groupes scolaires, mais aussi quelques familles pour plusieurs d’entre eux. Dotés d’un bon niveau de confort, ils proposent, en plus des chambres, des espaces d’activité collectifs. C’est une formule idéale pour rencontrer d’autres jeunes, venant de France ou du reste du monde.

Les plus
• Tarifs attractifs.
• Multiplie lespossibilités de faire des rencontres avec d’autres vacanciers venant de France, d’Europe et même du monde entier.
• Accueil possible de familles.

LES HÉBERGEMENTS LOCATIFS

Les logements individuels sont des habitations meublées et équipées que l’on peut louer. Répartis sur l’ensemble du territoire, ils peuvent avoir un classement prenant en compte leur confort, leur accessibilité et leurs aménagements. Il existe différents types de logements : appartement, maison, bungalow, mobil home … Pour toute location, être bien sensible à :
• l’état des lieux, qui nécessite une attention particulière,
• le ménage de fin de séjour, qui peut être facturé par le prestataire si celui-ci l’estime nécessaire.

Les plus
• Nombreux choix et implantations sur toute la France.
• Grand choix : confort, dimension, localisation…
• Autonomie importante durant le séjour

LES HÔTELS

On peut résider à l'hôtel pour une nuit, un week-end ou plusieurs nuits consécutives. Les hôtels proposent généralement un service petit-déjeuner et disposent parfois d'un restaurant. Vous trouverez dans votre chambre du linge de toilette et le plus souvent un poste de télévision. Le ménage est assuré par le service d'étage, généralement quotidiennement. Les hôtels se répartissent en deux catégories :
• les hôtels indépendants
• les hôtels de chaîne (regroupés sous une même enseigne).
Les établissements sont classés de 0 à 5 étoiles selon le confort proposé. Dans la plupart des cas, les chambres sont louées de midi à midi, et tout dépassement peut légalement être facturé pour une nuit supplémentaire : attention aux grasses matinées qui peuvent coûter cher. Attention : les hôtels super-économiques de chaîne (0 à 1 * NN), s’ils sont souvent les moins chers, sont souvent implantés assez loin des pôles d’attrait touristiques majeurs.

Les plus
• Implantation sur tout le territoire
• Présence dans les centres-villes
• Le confort et souplesse d’usage

Les formules vacances

LA PENSION COMPLÈTE

Elle prend en compte la totalité des repas et l’hébergement, voire les activités, ce qui permet de connaître le montant de son budget avant le départ. Cela permet un gain de temps : dispense des tâches ménagères liées aux courses et aux repas, pour se concentrer sur la détente et le repos. Cela permet de ne pas avoir à prévoir un prévoir un budget alimentation supplémentaire. Pour les vacanciers ne disposant pas de véhicule personnel, la pension complète est souvent la meilleure solution pour les destinations éloignées des commerces. Les formules de buffet sont les plus répandues car répondent aux attentes de chacun mais des paniers repas peuvent être proposés pour le déjeuner.

LA DEMI-PENSION

Elle comprend l’hébergement, le petit-déjeuner et généralement le dîner. Il est important de vérifier que le logement permet la préparation du déjeuner (réfrigérateur et plaque de cuisson), qu’il dispose de vaisselle et qu’il soit possible de faire les courses à proximité (attention : nous vous conseillons dans tous les cas de privilégier les courses à l’extérieur du site de vacances, car les supérettes sur place sont souvent chères et ne présentent qu’un choix limité de produits.). mais des paniers repas peuvent être proposés pour le déjeuner.

LA LOCATION

Encore appelée « gestion libre » ou « en gîte », cette formule ne prend en compte que l’hébergement, offrant ainsi plus de souplesse sur l’organisation des journées. Si elle paraît moins onéreuse, il ne faut pas oublier de budgétiser le poste alimentation pour faire un vrai comparatif et bien s’informer du type de commerces et de leurs localisations.

LE TOUT COMPRIS

La formule « tout compris » propose un forfa estations touristiques (transport, hébergement, voire pension complète et activités). Elle présente l’inconvénient d’être un peu rigide sur l’organisation mais peut s’avérer avantageuse d’un point de vue économique pour certaines destinations (Europe) ou pratiques (ski). Elle est souvent proposée par des agences de voyage, plus rarement par les hébergeurs eux-mêmes.
Attention : les frais de dossier, la taxe de séjour et les consommations sur place sont presque toujours facturés en sus. Renseignez-vous !

Les transports

LE TRAIN

Le train apparaît comme le mode de transport le plus fréquent pour les personnes qui ne disposent pas de voiture. Il constitue un mode de transport accessible à tous, qui supposera néanmoins de trouver sur place un mode de transport adapté si nécessaire. La SNCF consent de nombreux tarifs réduits en fonction de critères d’âge, du caractère anticipé de la réservation, ou dans le cadre de congés annuels. Renseignez-vous : il est très probable que vous puissiez bénéficier d’une réduction.

Les plus
• Nombreuses gares sur tout le territoire.
• Temps de trajet rapide

L’AUTOCAR

L’autocar est un mode de transport particulièrement adapté pour les départs collectifs. Il existe plusieurs gammes d’autocars en termes de niveau de confort et de capacités. Cette modalité permet d’assurer la liaison depuis le lieu de domicile des participants jusqu’à l’hébergement touristique.

Les plus
• Formule économique
• Les individuels peuvent, sur certaines destinations, compléter un groupe préconstitué.

LA VOITURE

La voiture est un mode de transport pratique pour les départs individuels. Il convient néanmoins de s’assurer que les véhicules soient suffisamment en bon état pour assurer de longs trajets, que les vacanciers disposent des assurances nécessaires et qu’ils connaissent les numéros à appeler en cas de difficultés. Pour l’estimation du budget transport en voiture, ne pas oublier les péages éventuels et surtout le coût du carburant. Dans le cas où les personnes n’ont pas de véhicule personnel, il est possible de louer un véhicule, en prenant garde :
• aux montants prévus de franchise en cas d’accident,
• lors de l’état des lieux,
• et à la nécessité de restituer le véhicule avec le plein de carburant.

Les plus
• Adapté au trajet individuel ou 4/5 personnes maximum
• Souplesse et autonomie
• Assurer la maitrise du trajet « lieu de départ/lieu de vacances »

LE COVOITURAGE

Plusieurs dispositifs de covoiturage entre particuliers se développent (notamment via des sites internet) pour permettre à des conducteurs de trouver des passagers et inversement. Le principe consiste à profiter du véhicule d’un particulier, en contribuant à ses frais, et à voyager avec le propriétaire du véhicule. Ce dispositif participatif permet de partager un trajet et les coûts, tout en privilégiant les rencontres, les échanges et la convivialité. Plusieurs sites de covoiturage permettent de consulter l’avis d’autres personnes pour chaque offre, et il serait dommage de s’en priver.

Les plus
• Partage des coûts (carburant, péages…)
• Développe le lien social, les échanges
• Augmente le taux de remplissage des voitures

Chiffrer ses dépenses

LE BUDGET HÉBERGEMENT

Il est traditionnellement le poste le plus onéreux d’un séjour de vacances. Il est nécessaire de bien prévoir ce qui est inclus dans la formule choisie et d’anticiper les éventuels extra facturés en sus :
• les locations diverses (TV, barbecue, réfrigérateur, accès wifi, équipement…),
• les suppléments restauration,
• le forfait ménage et les jetons de laverie,
• les frais de dossier, voire d’adhésion.
Enfin, l’hébergeur est chargé de collecter la taxe de séjour, qui sera exigée en supplément.

LE BUDGET TRANSPORT ET DÉPLACEMENTS

En général, le transport représente, en fonction de la distance et de la complexité du trajet (cumul de plusieurs modes de transport) de 5 à 20 % du coût du projet. Si le mode de transport est le train, l’avion ou le bus, il faut chiffrer le coût du trajet entre le lieu d’arrivée (gare, station..) et le lieu de vacances. Les derniers kilomètres jusqu’au lieu de vacances peuvent parfois être très coûteux. Pour un voyage en :
• train, il est utile de s’informer de l’ensemble des tarifs réduits disponibles : réservations à l’avance, billets « congés annuels », cartes 17-27 de la SNCF, cartes familles nombreuses…
• autocar, il est nécessaire de demander plusieurs devis et de faire jouer la concurrence, compte tenu des fortes différences de prix,
• voiture, il est important de prévoir la vérification du véhicule et d’envisager des frais éventuels de remise en état avant le départ ainsi que le carburant et les frais de péage, voire de parking.

LE TROUSSEAU

Quels que soient le lieu et le type de vacances, il sera nécessaire d’acquérir du matériel et des vêtements spécifiques :
• chaussures de marche ou baskets, vêtements de pluie, chapeau, sac à dos, serviettes de plage, draps… mais aussi bouées, parasols, glacières, matelas pneumatiques, duvets, réchaud à gaz, vaisselle…
• pharmacie de base ainsi que les produits de soins type crème solaire, après soleil…
• matériels pour bébé ou jeunes enfants…
• pour les séjours au ski : prévoir les vêtements nécessaires (manteau, pantalon, chaussette de ski, combinaisons, après-ski, lunettes et/ou masque, gants…) ainsi que l’équipement (ski, snow-board, casque, généralement à louer sur place ou intégré aux formule tout-compris)

LES ASSURANCES

Il est important de prévoir des assurances :
• annulation,
• responsabilité civile,
• rapatriement.

LE BUDGET ALIMENTATION

Si le séjour n’est pas en pension complète, il faut établir un prévisionnel qui prendra en compte la totalité des produits nécessaires à l’élaboration des repas en partant d’un stock zéro. Le budget « alimentation » représente, selon la formule choisie, de 0 à 15 % du coût total du séjour.
ATTENTION
Les tarifs pratiqués en zone touristique sont plus élevés que ceux du lieu d’habitation. Il faut également prendre en compte les capacités de stockage de produits frais ou congelés. En effet, souvent le réfrigérateur ne permet pas d’acheter en gros conditionnement. Par ailleurs, les personnes suivant des régimes alimentaires spécifiques, notamment pour des raisons de santé ou confessionnelles, sont invités à renseigner en amont du séjour pour s’assurer que des aliments répondant à ces contraintes seront disponibles sur place.